• J'ai créé ce document mais il n'est pas exhaustif. Si vous avez précisions, n'hésitez pas à m'en faire part.

    EDIT :Frédérique prévoit un petit topo pour les malvoyants puisque c'est son domaine ;-) 


    votre commentaire
  • Comme je suis en train de me pencher sur mon rallye-lecture, j'ai fait quelques recherches et brasser mes souvenirs pour voir ce que l'on peut proposer aux élèves en lecture. 

    La liste qui suit n'est pas exhaustive et si vous pratiquez d'autres activités, n'hésitez pas à me laisser un commentaire pour que je puisse intégrer votre/vos activité(s) à la liste.

     

    • Le rallye-lecture : le but est de faire lire un grand nombre de livres aux élèves. Le rallye-lecture se déroule sur une période assez longue (4 à 6 semaines). Les élèves ont à leur disposition un grand nombre d'ouvrages (plus que le nombre d'élèves). Lorsqu'un élève a terminé un livre, il remplit un questionnaire sur l'oeuvre. Si un tiers ou plus d'un tiers des réponses sont erronées, l'oeuvre est considérée comme non-lue.
    • Le défi-lecture : il s'agit d'un challenge entre deux classes : les élèves doivent lire tout un corpus de livres et inventer des questions, des jeux qui seront soumis à l'autre classe. 
    • La lecture suivie : lecture longue d'une oeuvre complète pour construire une culture littéraire et étudier un livre dans sa globalité ou un thème.
    • Le livre-relais : l'enseignant(e)  choisit un livre et le présente à la classe. Un élève l'emporte et lit le premier chapitre, qu'il racontera ensuite à ses camarades. Un autre élève prend le livre et lit le chapitre suivant ...
    • Le livre puzzle : les élèves sont répartis en groupes. Chaque groupe a une partie du texte. Les élèves doivent lire, comprendre et essayer de trouver s'ils ont le début, le milieu ou la fin du texte. Puis, mise en commun en essayant de remettre le texte dans l'ordre grâce à tous les indices possibles.
    • La lecture offerte : lecture offerte non pas par l'enseignant (évidemment on peut aussi) mais par les élèves à une autre classe, avec possibilité de jeu de questions/réponses à la fin.
    • La lecture devinette : deviner le contenu d'un livre par un jeu de questions/réponses. Les questions sont adressées à l'enseignant(e). A celui-ci d'adapter le jeu : interrogations totales, partielles, indices ...
    • La ronde des livres : présenter des livres régulièrement et de façon attractive pour éveiller l'envie de lire des enfants et leur curiosité. Les livres sont ensuite mis en libre circulation dans la classe. Les élèves peuvent participer en présentant leurs propres lectures.

     

    D'autres idées ICI ! 

     

     


    2 commentaires
  • En flânant comme à mon habitude sur le net (oui j’aime beaucoup lire les articles qui concernent mon métier yes ), je suis tombée sur un article parlant de la classe inversée. Etant une grande curieuse, j'ai fait quelques recherches que je partage ici avec vous.

     

    La classe inversée, qu'est-ce que c'est ? 

    Alors, non, ce ne sont pas les élèves qui font notre boulot (sinon on s'ennuierait un peu ...). Pour faire simple : dans le modèle classique, nous sommes face aux élèves et nous transmettons les connaissances. Dans le modèle de la classe inversée, l'apport des connaissances se fait à l'extérieur de la classe via des vidéos, des podcasts etc. Les élèves écoutent les leçons chez eux et ainsi le temps de classe est presque exclusivement dédié au temps de réinvestissement, de remédiation et de différenciation pour faire acquérir la ou les compétence(s) mises en jeu. 

     

    Les avantages de la classe inversée

    Cette pédagogie a de nombreux avantages : 

    • l'enseignant est plus disponible pour ses élèves : il n'est plus face aux élèves mais avec eux.
    • La différenciation peut se faire plus aisément.
    • Elle permet aux élèves de progresser à leur rythme (voire de tirer les élèves très bons encore plus hauts).
    • Elle favorise l'autonomie.
    • Cette pédagogie implique à 100% les élèves dans leurs apprentissages.

     

    Et les inconvénients ? 

    L'inconvénient majeur est l'accès aux outils TICE. Un enfant qui ne peut visionner les contenus chez lui, le fera à l'école mais "perdra" du temps face aux camarades qui ont eu la chance de visionner chez eux. Cela pose aussi la question de la dotation de l'école en matériel informatique ... (Olala un sujet qui fâche !). 

     

    Des ressources pour aller plus loin si le sujet vous intéresse ...

     


    1 commentaire
    • ASTOLFI
    • MEIRIEU
    • BENTOLILA
    • GOIGOUX
    • PERRENOUD
    • DECROLY
    • DEWEY
    • FREINET
    • WALLON
    • TAUVERON
    • BRUNER
    • PELLAT
    • FAYOL
    • DURKHEIM
    • MONTESSORI
    • DOLTO
    • PIAGET
    • CHAUVEAU
    • LAHIRE
    • CATACH
    • VYGOTSKI
    • BRISSIAUD
    • AGNES PERRIN
    • AGNES FLORIN
    • BOISSEAU
    • BRIGAUDIOT
    • MAISONNEUVE
    • BUCHETON
    • LIEURY
    • CHARMEUX
    • CHAUVEL
    • GIASSON
    • GROUPE EVA
    • STEPHANE BONNERY
    • TERRAIL
    • DURU-BELLAT
    • LUCETTE CHAMPDAVOINE
    • DOMINIQUE VALENTIN
    • FRANCOIS BOULE
    • MICHEL FAYOL
    • HOUDEMENT
    • BRENNER
    • DANIEL THIN
    • SERGE BOIMARE
    • ALAIN
    • ERIC PRAIRAT
    • VERGNAUD
    • FREINET
    • SKINNER
    • WATSON
    • PAVLOV
    • BANDURA
    • SHANNON
    • SHIFFRIN
    • BOWLBY
    • CHOMSKY

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique